CRAQUEMENTS ET DÉBUT DE DÉSOLIDARISATION DES ÉLÉMENTS D'UNE CHARPENTE269
TOITURES ET CHARPENTES
CHARPENTES > FERMETTES INDUSTRIELLES


Nature de la construction : Maison individuelle à simple rdc et comble habitable.


Le désordre

La charpente industrielle comporte des fermes de 11.50m de portée réalisées en 2 parties (le trapèze et le chapeau) assemblées sur site. Quelques mois seulement après la livraison, des craquements importants se produisent dans la charpente. Le propriétaire constate que certaines pièces de bois sont en train de se déclouer.


Le diagnostic

L'assemblage du chapeau sur le trapèze doit garantir la transmission des efforts. Il est donc nécessaire de moiser ou connecter les pièces entre elles, non seulement au niveau des entrais superposés mais également des arbalétriers.
L'assemblage des entrais est ici réalisé seulement au milieu de la portée par deux montants verticaux fixés par pointes dans chaque entrai. L'assemblage des arbalétriers est réalisé par une pièce de bois pointée d'un seul côté.
Dans ces conditions, la transmission des efforts ne peut se faire correctement. L'assemblage des entrais est en train de s'ouvrir.


Ce qu'il aurait fallu faire

Le respect des plans d'exécution fournis par le fabriquant de la charpente aurait permis de réaliser des assemblages satisfaisants capable de résister aux efforts appliqués.
Les entrais superposés auraient été assemblés par pointes ou plaques de connexion en plusieurs endroits ou sur une grande surface.
Les arbalétriers auraient été assemblés par moisage ou par des connecteurs des deux côtés. Le moisage aurait fait environ 1m de longueur.


LES IMAGES (Cliquez sur les photos pour les agrandir)

Assemblage des entrais par deux pièces verticales pointées


Assemblage des arbalétriers par 1 pièce de bois d'1 côté et rien de l'autre


Ouverture de l'assemblage


L'expert conseil : DENIS GAYOT